Champ de tulipes roses grand angle.jpeg

La sophrologie,
qu'est ce que c'est ?

La sophrologie a été créée par le Pr Alfonso CAYCEDO, neuropsychiatre et professeur de psychiatrie, dans les années 60.

Le nom "sophrologie" est issu des racines grecques "-sos" (harmonie), "-phren" (conscience) et "-logos" (étude de)

ou encore "vivance de la conscience en équilibre".

 

Ses origines sont la psychiatrie et la neurologie. Elle prend son inspiration dans des sources aussi importantes que :

  • L’hypnose et la relaxation en Occident,

  • Le yoga, le bouddhisme et le Zen,

  • La philosophie phénoménologique, avec Hegel, Husserl et Heidegger,

  • Et la psychologie occidentale, avec Jung, Freud et Jaspers.

 

Bien plus qu’une technique psychocorporelle ...

La sophrologie consiste à « vivre cette vie qui vit en soi » c’est-à-dire cultiver le lien et l’équilibre entre le corps et l’esprit, dans une prise de conscience progressive.

Mais avant tout ...

La sophrologie s’adapte et répond aux problématiques du quotidien, tout en s’inscrivant dans le déploiement existentiel et spirituel. C’est une alliance entre le sophrologue et son consultant dans le but de résoudre une problématique apportée par le second. Cette problématique peut être de tout ordre, personnel comme professionnel.

 

Pour ce faire, elle s’appuie sur des techniques qui mobilisent les ressources, les capacités, la découverte de son être et son potentiel existentiel. Les outils proposés sont à la fois :

  • corporels (respiration, relaxation, postures, différentes formes d’attention du corps)

  • mentaux (concentration, méditation, techniques centrées sur les énergies)

  • des procédés qui lui sont propres (à la fin de la séance, le consultant réalise une description de ce qu'il a vécu pendant sa séance, sans jugement, sans a priori).

 

L’enseignement de la sophrologie permet ainsi de développer ses compétences et capacités personnelles, de chercher les valeurs qui animent chacun ; et d’améliorer ainsi l’existence quotidienne de ceux qui la pratiquent.

Ses principes associent un travail en conscience (être présent à soi-même, ici et maintenant) et la pratique des trois temps (s’ancrer dans le présent, aller chercher le positif dans le passé et se projeter positivement dans le futur).

La conséquence de la pratique de la sophrologie est la transformation de la personne pratiquante.

Le récit qui illustre la sophrologie est la caverne de Platon : alors qu’il est dans une caverne, l’homme se libère petit à petit de ses chaînes pour vivre sa vie librement, à l’extérieur, en pleine lumière.